In Blogue

Choisir une toilette à faible débit – oui ou non?

L’environnement et la surconsommation d’eau potable sont des sujets qui préoccupent de plus en plus de gens. Quand on sait que l’utilisation d’une toilette standard représente plus du tiers de consommation d’eau potable d’une maisonnée, il y a lieu de remettre en question ses habitudes de vie! Mais les toilettes à faible débit en valent-elles la peine? Et surtout, sont-elles efficaces?

Les premières toilettes écologiques

C’est avec l’idée de réduire notre consommation d’eau potable que les premières toilettes à faible débit ont été créées au début des années 1980. Malheureusement, les premiers modèles ont suscité la déception : c’est que leur puissance (utilisation de 3 L à 6 L d’eau à chaque chasse, contrairement à au moins 12 L pour une toilette standard) ne répondait pas aux attentes. En effet, on leur reprochait de générer des salissures, d’obstruer le siphon et la conduite d’amenée, et de créer d’autres blocages dans la tuyauterie d’évacuation. Des défauts qui leur ont valu une mauvaise réputation. 

Toilette écologique version améliorée!

Près de 40 ans plus tard, la situation s’est heureusement améliorée. Comme la plupart des toilettes résidentielles fonctionnent par gravité, les fabricants ont eu l’idée d’augmenter considérablement le diamètre d’ouverture entre le réservoir et la cuvette, de même que celui du siphon, située à la base de la cuvette. Le résultat fut concluant : un écoulement de l’eau plus puissant qui procure un meilleur nettoyage de la cuvette, et une évacuation des plus efficaces. 

Par ailleurs, l’industrie de la toilette écologique a commencé à introduire des modèles performants (utilisant 4,5 L ou 4,8 L) munis d’un mécanisme simplifié. Il s’agirait là d’un excellent compromis entre les modèles de 6 L (consommant plus d’eau), et ceux à double chasse (dotés d’un mécanisme plus complexe). 

Les toilettes passent le test!

Vous êtes toujours sceptique? Vous pourriez être intéressé d’apprendre que depuis 2003, plus des deux tiers des modèles de toilettes (dont les toilettes écologiques) sont évalués par un organisme indépendant ayant pour mandat de mesurer la quantité de déchets solides qu’elles peuvent évacuer d’un seul coup. Les résultats sont alors publiés dans le rapport du programme Maximum Performance Testing of Popular Toilet Models (MaP).

En outre, l’étiquette du programme WaterSens (de l’Agence de protection environnementale des États-Unis) a de quoi rassurer. Celle-ci vous garantit que la toilette peut évacuer au moins 350 g de déchets à chaque chasse (la moyenne étant de 150 g de déchets par chasse).

Bien choisir sa toilette à faible débit

L’achat d’une toilette à faible consommation est manifestement un choix sain pour l’environnement. Toutefois, il est important de considérer certains points avant d’en faire l’achat, car certains systèmes de plomberie ne sont pas nécessairement adaptés aux toilettes à faible consommation d’eau. 

Par exemple, un trop faible débit d’eau dans une tuyauterie usée (avec présence de sédiments et rouille à l’intérieur) pourrait favoriser les bouchons. Également, l’installation d’une toilette écologique dans un sous-sol n’est pas recommandée en raison de la pression d’eau qui n’est pas suffisante pour le clapet antiretour. 

Demandez conseil auprès d’un plombier expérimenté!

Vous voulez réduire votre consommation d’eau, mais ne savez pas si l’installation d’une toilette faible débit convient à votre situation? N’hésitez pas à contacter l’équipe dévouée de Plomberie Roger Chayer. C’est avec plaisir que nous vous aiderons à faire un choix qui répondra à vos besoins et à votre budget! 

Articles récents
clapet anti-retour pour éviter refoulement égouts