dans Blogue

Hausse significative des primes d’assurances pour les plombiers

Des primes d’assurances qui ont quadruplé, atteignant parfois quelques dizaines de milliers de dollars, voilà la réalité avec laquelle les plombiers doivent composer aujourd’hui. Le nombre de sinistres et de réclamations liées à des travaux de plomberie a fortement augmenté ces dernières années. Et ces sinistres coûtent cher aux assurances, rendant le secteur de la plomberie beaucoup moins alléchant pour elles. Résultat : une hausse des primes considérables pour les entrepreneurs en plomberie.

Dégâts d’eau : cause principale de sinistres

Parmi le nombre grandissant de sinistres enregistrés en plomberie, les dégâts d’eau figurent
en tête de liste avec environ 23% du coût total des réclamations. Et comme ceux-ci ont
carrément doublé dans les dernières années, il n’est pas étonnant de voir les compagnies
d’assurances retirer leur soutien aux plombiers.

Parmi les autres coupables, on retrouve les chauffe-eau ayant terminé leur vie utile, les boyaux de machine à laver endommagés, ou toute forme de plomberie défectueuse.

Mais quelles sont les causes d’un dégât d’eau?

L’origine d’un dégât d’eau peut avoir différentes causes, et celles-ci peuvent quelquefois être difficiles à déceler. Mais la plupart du temps, les causes les plus fréquentes concernent :

  • Un calfeutrage des fenêtres abîmé ou défectueux
  • Une étanchéité déficiente des ouvertures du bâtiment (portes-patio et fenêtres), des murs ou de la toiture du bâtiment
  • Le débordement ou le bris des conduits ou canalisations de plomberie
  • Le refoulement d’égouts
  • La machine à laver, le bain, la toilette ou le lave-vaisselle qui déborde
  • Et ainsi de suite!

De petites erreurs qui coûtent cher

Mais quand on dit sinistre, il ne s’agit pas toujours d’événements dramatiques. Souvent, la moindre erreur peut mener à des réclamations considérablement élevées. Pour cette raison, les plombiers ont l’impression de marcher sur la corde raide. Et pourtant, malgré les précautions prises et un excellent dossier, plusieurs plombiers ont vu leur prime doubler, tripler et même quadrupler. Dans tous les cas, des hausses importantes des primes ont été relevées.

C’est pour cette raison que la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ) a décidé de se pencher en priorité sur ce dossier.

Faibles taux d’intérêt : moins attrayant pour les assureurs

Autre raison expliquant la frilosité des assureurs à prendre les plombiers comme clients : la faiblesse des taux d’intérêt. En fait, plus les taux sont bas, et moins les compagnies d’assurance génèrent de rendement sur les primes collectées. Accepter des contrats dont le risque est plus élevé devient donc moins intéressant.

Le domaine de la construction est aussi concerné

Dans le milieu de la construction en général, c’est près de 76% des petites entreprises qui affirment que leur prime a augmenté en 2021 (sondage de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). Les plombiers ne sont donc pas les seuls à souffrir de la situation.

Ainsi, peu importe le secteur visé, les assurances représentent toujours des coûts importants pour une entreprise. Pour une PME, ces coûts peuvent même aller jusqu’à entraver la croissance de l’entreprise. Ultimement, les entreprises se voient souvent obligées d’augmenter les frais facturés à leur client pour absorber cette surcharge et assurer la pérennité de leur entreprise.

 

Source: De nombreux plombiers submergés par leur prime. La Presse, 7 octobre 2021.

Articles récents
Raccordement de plomberie